L’ARBORISTE-GRIMPEUR

Cette profession s’est développée en France dans les années 80 en réponse à un double besoin : la nécessité d’employer des techniques et des connaissances en élagage plus respectueuses de l’arbre et de l’environnement.

L’intervention se fait au cœur de l’arbre de manière ciblée et justifiée.

Le métier nécessite un entrainement physique particulier :

  • Grimper dans de grands arbres toute la journée
  • Manier des outils lourds, tranchants et travailler dans des conditions parfois extrêmes (chaleur, neige, intempéries)

L’arboriste grimpeur doit mettre en pratique des connaissances variées concernant la biologie et la physiologie de l’arbre permettant d’agir selon leurs caractéristiques propres.

En tant que professionnel, il maitrise les techniques de taille et d’abattage comme le bûcheron.

Le champ de compétences se poursuit aussi dans les techniques de consolidation de l’arbre (haubanage), l’utilisation et l’entretien de tronçonneuses, de broyeurs, du matériel de grimpe et plus !

Les règles à respecter pour une bonne taille :

  • Désinfecter les outils de taille avant toute « opération » pour ne pas propager les maladies d’un arbre à l’autre.
  • Respecter l’emplacement et l’angle de coupe pour ne pas altérer le bourrelet de recouvrement processus de « cicatrisation »qui démarre des bords de la plaie pour recouvrir progressivement toute la surface de la blessure.
  • Couper les branches de diamètre inférieur à 5cm à la scie à dents pour une meilleure taille.
  • Tailler sur tire-sève sur branches feuillées

 

« L’intervention réalisée sur les arbres ne s’improvise pas, l’élagage est pour l’arbre source de traumatismes, réfléchissez avant d’intervenir, pensez à lui ! »

arboristik-arboriste-grimpeur2